bloc de l'écorce terrestre

блок земной коры

Dictionnaire français-russe de géographie. . 2007.

Смотреть что такое "bloc de l'écorce terrestre" в других словарях:

  • bloc — [ blɔk ] n. m. • XIIIe; moy. néerl. bloc « tronc abattu » I ♦ 1 ♦ Masse solide et pesante constituée d un seul morceau. Un bloc de marbre, de granit. Bloc de bois. ⇒ 2. bille, grume. Taillé dans un seul bloc. ⇒ monolithe, monolithique (cf. D une… …   Encyclopédie Universelle

  • roche — [ rɔʃ ] n. f. • 980; lat. pop. °rocca 1 ♦ Une, des roches. Bloc important de matière minérale dure. ⇒ pierre, roc, 1. rocher. « La route qui se dessinait [...] à travers les éboulis de roches » (Mac Orlan). Banc de roches. Il y a anguille sous… …   Encyclopédie Universelle

  • Géologie de la planète Mars — La géologie de la planète Mars, parfois appelée aréologie[1], recouvre l étude scientifique de Mars et de ses propriétés physiques, de ses reliefs, de sa composition, de son histoire, et de tous les phénomènes qui ont affecté ou affectent encore… …   Wikipédia en Français

  • pierre — [ pjɛr ] n. f. • 1080; lat. petra 1 ♦ LA PIERRE : matière minérale solide, dure, qui se rencontre à l intérieur ou à la surface de l écorce terrestre en masses compactes. ⇒ roche ; lith(o) , lithe; lapidifier, pétrifier. Bloc, quartier de pierre …   Encyclopédie Universelle

  • Lithophile — En géochimie, un élément lithophile, ou simplement un lithophile est un élément chimique qui se rencontre fréquemment en association avec des oxydes minéraux en raison d une affinité particulière pour l oxygène, d où leur abondance naturelle… …   Wikipédia en Français

  • ANTÉCAMBRIEN — Les temps géologiques antérieurs au début du Cambrien, qui voit l’éclosion des premières faunes utilisables en stratigraphie, sont qualifiés d’antécambriens. Les terrains formés durant ces périodes sont groupés sous le terme général… …   Encyclopédie Universelle

  • GÉOTHERMIE — Sur le plan scientifique, la géothermie s’attache à l’étude du régime thermique du globe et aux mécanismes de transfert thermique – conductifs et convectifs. Elle tente d’intégrer l’ensemble des données géologiques, géochimiques et géophysiques… …   Encyclopédie Universelle

  • GÉOLOGIE — AU MOYEN ÂGE la geologia était l’étude de tout ce qui était terrestre, par opposition au divin: en faisaient partie aussi bien les sciences humaines que les sciences de la matière. Le terme «géologie» n’a pris le sens de science de la Terre qu’au …   Encyclopédie Universelle

  • surrection — [ sy(r)rɛksjɔ̃ ] n. f. • 1886; « résurrection » XIIe; lat. surrectio, de surgere « surgir » ♦ Géol. Le fait de se soulever; soulèvement lent et progressif d une zone de l écorce terrestre. ⊗ CONTR. Subsidence. ● surrection nom féminin (bas latin… …   Encyclopédie Universelle

  • MINERAIS — Dès la préhistoire, l’homme a tiré parti de certains éléments du règne minéral, soit qu’il les employât directement (silex taillé), soit qu’il sût assez rapidement les traiter pour en extraire une substance utile, et en particulier un métal (âge… …   Encyclopédie Universelle

  • globe — [ glɔb ] n. m. • XIVe; lat. globus ♦ Corps sphérique ou sphéroïdal. 1 ♦ Boule, sphère. Le centre, le diamètre d un globe. Petit globe. ⇒ globule. Littér. Le globe d un sein. Anat. Globe oculaire. ⇒ œil. 2 ♦ Vieilli Sphère (d un astre). ⇒ 2. orbe …   Encyclopédie Universelle

Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.